Afrique du Sud

Quand on entend le mot « Afrique » ou « Safari », les premières images qui nous viennent en tête sont celles du Roi Lion….l’image d’un soleil levant, réveillant des troupeaux d’animaux marchant dans une savane sauvage et aride.

En Afrique du Sud, je me rends compte que le paysage est tout autre. C’est un mélange entre le bush australien et les collines du pays basque.

as paysage

En laissant Durban, j’entre au pays des Zoulous, dans la vallée aux mille montagnes.

Là-bas on est loin des températures brûlantes. Il fait entre 14 et 17 degrés.

Et c’est dans cet environnement que pâturent les animaux sauvages, loin des idées reçues !

Voici la grande girafe :

as girafe

….L’impala :

as impala

….le Bontbok :

as bonbock

….le zèbre :

as zèbre

…le springbok :

as springbok

….l’autruche :

as autruche

Les lions, les éléphants, les rhinocéros ou les buffles sont restés au lit, loin des regards.

Vous aurez compris que l’Afrique du Sud est un pays plein de contrastes qui casse l’image que l’on peut avoir de l’Afrique ! Il comporte 9 ethnies et 11 langues officielles. La population est répartie le long des côtes depuis la frontière du Mozambique à l’Est, jusqu’au cap de bonne espérance.  L’ouest est constitué de désert et le centre de bush hostile.

Pour comprendre l’histoire de ce pays fascinant, il faut se rendre dans la ville du Cap (Cap Town en anglais)….c’est ici que l’Afrique du Sud moderne a vu le jour!

Comme pour le Cap Vert, l’île de la Réunion ou l’île Maurice, Cap town était un comptoir important sur la route des épices. L’endroit, d’abord découvert par les navigateurs Portugais (15ième siècle), a été développé par les hollandais (17ième siècle) grâce à « la société d’exploitation de la route des indes ».

Pour subvenir aux besoins de la communauté, les hollandais ont fait appel à des esclaves noirs trouvés dans les populations locales, à des indiens, et à des asiatiques, qui constituent encore aujourd’hui le socle de la société Sud-Africaine. Une langue a émergé de ce mélange : l’Afrikans, une sorte de néerlandais modifié par les dialectes indigènes.

Les Hollandais, appelés les Afrikaners, ont par la suite progressé vers l’intérieur du pays à la recherche de nouvelles richesses qu’ils découvriront bientôt : des mines d’or et de diamants.

Cette découverte provoqua l’arrivée des Anglais au 19ième siècle qui s’emparèrent de Cap Town pour en faire une nouvelle colonie.

La ville porte encore aujourd’hui la marque britannique. Elle ressemble à Auckland, ou Sydney. La vie sociale et nocturne tourne autour du Waterfront… :

as waterfront

…avec plusieurs wharfs (quais) bordés de beaux restaurants, d’anciens docks reconvertis en centres commerciaux coquets, centres artisanaux ou petits marchés.

as marché

La vieille ville composée de bâtiments historiques et de buildings  n’est animée que pendant la journée.

as vieille ville

Elle s’éteint à la tombée de la nuit pour passer le relais au Waterfront.

La ville se développe ensuite autour de riches quartiers dans lesquels les villas poussent les unes au-dessus des autres  en face de l’océan Atlantique comme à Camp Bay ou Cliffrock :

as camp bay

Mais ce qui donne à cette ville une atmosphère incroyable, en dehors de la mixité de la population, c’est ce site naturel articulé autour de trois montagnes…

La montagne de la table :

as table

La montagne du lion :

as lion

Et la montagne des 12 apôtres :

as 12 apôtres

Il ne faut pas oublier qu’on est ici au bout de l’Afrique ! C’est une terre des extrêmes où les pingouins et les lions de mer bronzent sur les plages. Les falaises grandioses sont les témoins privilégiés de la rencontre entre l’océan indien et Atlantique. Comme pour le Cap Horn, le temps change très rapidement. La froideur de l’océan (entre 10 et 14 degrés) confrontée aux températures tempérées (entre 20 et 30 degrés)  drape la ville d’un brouillard mystérieux.

as brume

Puis la montagne de la table sort la tête de la brume ! Elle est un point de repère, un temple où la ville y puise toute sa force et son identité.

Cap Town représente aussi au travers de Robbin Island, le triomphe de la liberté et de la dignité humaine sur l’oppression et l’humiliation. C’est ici que la lutte contre le gouvernement de l’apartheid a pris son sens et ses symboles.

as protestation

L’apartheid était un système de gouvernement qui  proposait des lois différentes en fonction de l’ethnie et de la couleur de peau. Le groupe des blancs possédaient tous les droits. Puis venait ensuite le groupe des indiens et des asiatiques qui était amputé de certains droits et enfin le groupe des noirs qui ne bénéficiait d’aucune considération.

Nombreux prisonniers politiques noirs ont passé une grande partie de leur vie dans la prison de Robbin Island en voulant lutter contre l’injustice dont ils étaient victimes.

as prison

Le plus célèbre d’entre eux est Nelson Mandela, qui passa 27 années en prison jusqu’à la fin totale de l’apartheid en 1995. Il devint ensuite le premier président de la nouvelle république sud-Africaine.

as mandela 2   as mandela 1

C’est dans cette cellule de quelques mètres carrés qu’il poursuivit sa lutte par la non-violence.

as cellule

Il raconta sa détention : « L’amour naît plus naturellement dans le cœur de l’homme que son contraire. Même aux pires moments de la prison, quand mes camarades et moi étions à bout, j’ai toujours aperçu une lueur d’humanité chez un des gardiens, pendant une seconde peut-être, mais cela suffisait à me rassurer et à me permettre de continuer. La bonté de l’homme est une flamme qu’on peut cacher, mais qu’on ne peut jamais éteindre. »

 

Il s’inspira d’un autre grand leader, un peu plus ancien, qui commença lui aussi sa lutte contre l’oppression en Afrique du Sud : Gandhi.

Voilà pourquoi l’Afrique du Sud reste encore aujourd’hui une terre sacrée pour le monde entier.

Je vous laisse méditer sur ces quelques phrases de Mandela :

as phrase mandela

« Nos enfants sont notre plus grand trésor. Ils sont notre futur. »

as fin

« Cela semble toujours impossible jusqu’à ce que ça soit réalisé ! »

 

PS : Film à regarder pour accompagner cet article : Invictus de Clint Eastwood.

Et puisque ça parle de rugby, mes félicitations à la section Paloise qui monte en top 14 !

 
Commentaires

Bravo! Tu as réussi à placer Pays Basque et Béarn dans ton article, chapeau! J’aurais bien aimé une photo de lion de mer! Rien à voir mais bouquin commandé!

Encore de belles photos !

Je ne savais pas que l’Afrique du sud était humide et non pas sec, comme quoi on apprend tout les jours avec toi Stéphane ! Les animaux doivent être magnifiques, j’aurais tant aimée les voir. Mais bon j’ai déjà mon chat alors ça va ! L’Afrique du sud a de la chance d’avoir eu des Présidents courageux comme Nelson Mandela, il a eu beaucoup de courage et de mental, je ne sais pas comment il a eu la force de défendre les gens au péril de sa vie. Il a mérité qu’on parle de lui !!!

Ils n’avaient pas de chance les Africain on aurait du les écouter et les laisser
s’assoir ou. ils le veule à l’époque.

Cette dignité et ce courage qu’a eus Nelson Mandela m’impressionnent beaucoup. J’aimerais bien l’avoir comme président. Il a fait 27 ans de prison pour son pays ! Il faudrait qu’il y ait plus d’hommes et de femmes comme ça partout dans le monde! Tu as de la chance de voir de tes propres yeux l’Histoire de ce pays plein de trésors! Je t’envie beaucoup.

Nelson Mandela a été très courageux de rester 27 ans en prison. L’Afrique du Sud doit être un beau pays à voir, surtout avec ces belles villes vues de montagne et d’animaux. Est-ce que vous aimez l’Afrique du sud?

oui c’est un très beau pays dans lequel je reviendrai, même si en ce moment il est un peu agité avec des émeutes !