Celui qui voulait voir le monde

Qu’est-ce donc que cet étrange couvre-chef de laine feutrée qui devient tour à tour panier pour ramasser des champignons, porte-monnaie ou encore symbole de révolution. Même au cinéma on l’arbore fièrement alors que certains sportifs y sautent dedans ! Petit livre d’art sur le béret, un chapeau qui a une histoire très étonnante…

Beret-1eredeCouv-Izou-BD

Stéphane explique la démarche de Celui qui voulait voir le monde :

 

«Celui qui voulait voir le monde est un livre sur le béret reprenant toutes les symboliques et les utilisations du béret depuis sa création jusqu’à aujourd’hui. J’ai inscrit ce livre dans une logique qui vise à redécouvrir un objet du patrimoine culturel français et béarnais. Il est aussi un hommage à la maison d’édition.

La première page pose la question «Sais-tu à qui peut appartenir cet objet » comme s’il s’agissait d’un objet oublié et enterré, redécouvert par des archéologues. Le lecteur a alors toutes les cartes en main pour réfléchir à son utilisation et pour apprécier les différents rôles et symboliques qu’il a pu jouer dans l’histoire.

Enfin, l’utilisation d’une structure répétitive destine ce livre à des enfants entrant dans l’apprentissage de la lecture. Il peut aussi être lu à tout âge.»

 

Critiques :

Lecture jeunesse 83

Celui qui voulait voir le monde

Stéphane Millerou, illustrations d’Izou

Ed Les P’tits Bérets, 2014.

A qui appartient cet objet ? A plusieurs personnes, cet objet a plusieurs utilités. Il s’adapte à la personnalité des gens. Peut-être l’adaptent-ils à leur personnalité. Cet objet n’a pas changé depuis sa création, c’est un objet patrimonial. Alors quel est cet objet ? Il n’est pas nommé dans le récit et la réponse se trouve à la dernière page à l’envers, à la manière des questions-réponses. Néanmoins il apparaît sur toutes les illustrations. En couleurs, en noir, porté par les enfants, les adultes, les jeunes, les plus anciens. Cet ouvrage au format carré est un hommage au couvre-chef le plus français qui soit : le béret !

Un bel hommage au béret et un joli clin d’œil à la maison d’éditions.

Thierry B.

Pyrénées et Moi

Celui qui voulait voir le monde est un petit livre qui conte les aventures du bérets dans le monde. Couvre-chef du sud ouest de la France qui se retrouve un peu partout aujourd’hui. De belles illustrations et une petite histoire intéressante pour les petits et les grands!

Maman Baobab

Chez Les P’tits bérets, on a parlé livre, nouvelle appli, nouveautés et bérets aussi avec, notamment ce petit album carré, Celui qui voulait voir le monde, de Stéphane Millerou et Izou. Marine, rouge basque, rose, écru, jade… A qui appartient ce couvre-chef ? Il se porte de diverses manières, droit, sur le côté, en arrière, il est fait de laine et pourrait servir de parasol, vu de haut, à des promeneurs venus ramasser des champignons, à une armée, à des révolutionnaires, il traverse les époques, porte des traces de l’histoire, commune ou singulière, et se transmets, comme la culture, comme un présent, comme un signe d’appartenance. Vous savez désormais ce que c’est, mais ce que vous ne savez pas c’est que les illustrations signées Izou sont remarquables. Foisonnantes, pétillantes, colorées elle donne bon goût à un petit album clin d’œil à la maison d’édition et hommage moderne à l’attachement aux cultures régionales et à la représentation des traditions.