Chili, région des lacs et Valparaiso.

Mon passage au Chili m’a dévoilé un autre côté de l’Amérique du Sud. Après le brésil qui porte en lui un côté africain, l’Argentine et l’Uruguay fortement influencés par l’Europe, le Chili s’inscrit au même titre que le Pérou, la Colombie ou la Bolivie, dans les pays entièrement marqués par la Cordillère des Andes.

Nous avons vu que du cap Horn jusqu’aux fjords, les paysages sont dessinés par un brusque effondrement de la chaîne de montagne dans les eaux froides du Pacifique.

Puis en remontant vers le nord, je découvre la région des lacs et son activité volcanique. Ici la plaque océanique passe sous la plaque continentale, par l’intermédiaire du phénomène de subduction, ce qui a pour effet de créer des failles dans l’écorce terrestre et donc de permettre à la lave de remonter à la surface. D’où la naissance de plusieurs volcans de type strombolien, comme le Osorno qui possède un glacier à son sommet

c1

Ou encore le Calbuco

c2

Quand la cheminée principale se bouche, la pression des gaz ouvre une autre brèche sur les flancs du volcan principal. Plusieurs petites cheminées cohabitent les unes avec les autres.

c3

Des collines verdoyantes rythment aussi le paysage. Elles sont le résultat des projections de lave refroidie, sur lesquelles a repoussé une végétation importante. Chaque coulée de magma détruit (dans un premier temps) tout ce qu’il rencontre mais devient avec le temps un incroyable terrain fertile pour les arbres ou les arbustes.

c4

Quand l’eau creuse la coulée, elle est filtrée par la roche et se drape d’une couleur turquoise cristalline, comme  ici aux chutes de Petrohue

c5   c5 bis

Puis nous remontons vers le Nord jusqu’au plus grand port du pays : Valparaiso. Ici, la ville grimpe sur les contreforts de la cordillère des Andes.

c6

Elle s’est construite de manière un peu anarchique sans aucune planification urbaine.

c 7   c7 bis

A cause de l’enfoncement de la plaque océanique sous la plaque continentale, le Chili  est aujourd’hui le pays le plus sismique au monde devant le Japon. Toutes les maisons de Valparaiso, (celles encore debout et en bon état) ont réussi à supporter les plus terribles tremblements de terre comme celui de 2010 (7.7 sur l’échelle de Richter en 2010).

Sachant que la ville est en destruction régulière après les chocs sismiques, des maisons en kit, totalement préfabriquées, arrivent par le port pour reconstruire la cité.

c8

Valparaiso n’est pas ce que nous pouvons appeler une belle ville mais elle présente une caractéristique très attirante pour moi : elle est l’une des capitales mondiales du graffiti.

Chaque façade de maison, rideau de commerce, mur de terrains vagues est recouvert de peintures murales.

c9   c 9bis

La ville est un catalogue complet de tous les styles d’illustrations.

c10    c10 bis   c10 bis bis

Elle est aussi la ville du poète Pablo Neruda et la capitale Chilienne de la culture.

Le jour, elle est noyée dans une brume épaisse et la nuit, elle se transforme en brasier étoilé !

c11

Il y a des endroits comme ça, où seule l’obscurité rend beau.

Comme disait un artiste Chilien : « Il y a deux types de villes dans le monde : Valparaiso et les autres ».

Si je peux donner mon avis, je préfère les autres !

 
Commentaires

Pas encore de commentaire.