Île Maurice

Après avoir quitté l’Australie en passant par Melbourne au sud :

m tags   m tags 2

Perth à l’ouest :

p immeuble

Et Fremantle (la ville du groupe de hard rock ACDC), qui est devenu un village d’artistes et de musiciens :

f bistro   f tags

Je quitte le Pacifique pour entrer dans une nouvelle partie du monde : l’océan indien. Comme son nom l’indique, cette partie est dominée par l’Inde et la route des épices.

L’un des premiers grands comptoirs sur cette ancienne autoroute commerciale est l’île Maurice. J’y arrive au petit matin après 7 jours de navigation où le soleil se couchait toujours à la proue du bateau.

L’île Maurice (à l’image de Tahiti, Moorea et Bora Bora) est issue d’un point chaud. C’est une île volcanique où la roche noire est le support d’une végétation abondante. Comme pour la Polynésie, l’île s’effondre d’année en année, ce qui a pour conséquence la formation d’un lagon protégé par une barrière de corail, que l’on peut admirer sur l’île aux cerfs :

m lagon 1   m lagon 2   m lagon 3

Les paysages de l’île Maurice sont rythmés par les champs de cannes à sucre :

m canne à sucre

Ces grandes tiges vertes poussent plus haut que l’horizon et ne sont dominées que par des cratères désaffectés taillés par l’érosion :

m paysage

Une fois les cannes à sucre ramassées, elles sont brûlées dans de grandes cheminées que l’on appelle des sucreries :

m cheminée

Pendant des siècles, ce travail des champs a été effectué par des esclaves noirs. Mais après la défaite de Napoléon face aux Anglais au début du 19ième siècle, l’île française est passée sous domination anglaise. La Grande-Bretagne ayant aboli l’esclavage en 1832, les esclaves noirs ont pu recouvrer leur liberté. Les anglais ont alors fait appel à une main d’œuvre indienne et chinoise très peu chère (l’Inde et la chine faisaient partie du Commonwealth, donc sous domination Britannique).

La nourriture et l’artisanat Mauriciens sont très liés à l’Inde. Le plat principal est le curry (de poulet, de poisson, de calamar, de pieuvre ou d’agneau) :

m curry

Les épices et le piment sont très présents dans la cuisine et le travail du tissu (cachemire) est l’un des plus réputé.

L’île Maurice est donc devenue le théâtre de la rencontre entre l’Afrique noire, l’Inde et l’Asie.

Ici, on ne compte pas moins de 4 religions qui cohabitent harmonieusement.

Le catholicisme apporté par les français :

m église

L’Hindouisme ramené par les Indiens :

m temple indien

Le bouddhisme par les chinois :

m affiche chinoise

L’islam par les indiens musulmans, comme le montre cette mosquée d’inspiration hindou :

m mosquée

La mixité de cette île (les mauriciens parlent quatre langues : le français, l’anglais, et deux dialectes locaux) demeure un exemple de tolérance et d’acceptation de la différence de l’autre pour le monde entier.

Car comme le disent les mauriciens :

m mixité

« Avant d’être musulmans, chrétiens, hindous ou bouddhistes, nous sommes d’abord des Mauriciens »

m fin

 

PS : L’île de la réunion que j’ai visitée lors d’un court passage fonctionne sur le même modèle historique, économique et commercial. La société est composée de la même hétérogénéité ethnique.

A noter : l’absence d’une véritable barrière de corail et donc d’un lagon (il n’existe que sur certaines parties de l’île) puisque l’île est très jeune et encore en activité volcanique par le célèbre Piton de la Fournaise.

A noter aussi : l’absence d’un plateau continental sous l’eau qui fait que l’île est bordée de pleine mer où se déplacent seulement quelques gros requins (d’où certains accidents fréquents).

La réunion n’est donc pas une île de pêcheurs à cause de cela.

Elle est purement agricole.

Si vous en voulez plus sur le sujet, regardez le C’est pas sorcier sur la Réunion !

 

 
Commentaires

Bienvenue à Maurice!
Un petit tour dans une école française de Maurice pour rencontrer des fans de 7 ans de Musette Souricette ça vous tente?

Bonjour Céline et bonjour à tous les enfants fans de Musette Souricette…malheureusement, je suis déjà en route pour l’Afrique du Sud…mais j’ai adoré votre île ! et merci beaucoup de me suivre et de me lire ! A la prochaine 🙂

Cher Stéphane !
Tu te rapproches … les élèves sont très curieux …. ils réitèrent les avertissements concernant les rugbymen sud africains. Bises